Le petit caillou dans la chaussure

Blog littéraire d'Alexandra Lahcene

Articles récents

Les idées noires.

« Vous vous réveillez un matin vous êtes noires ». Un incipit fort qui annonce une vie anéantie par une révélation qui surgit dans la vie de la narratrice dépressive et de surcroit désorientée. Voici un récit subtil, singulier sur la question de l’identité et de la stigmatisation. Un matin, la narratrice pensait être la femme qu’elle …

Lire la suite

La vie qui commence.

« Dresser quelques barricades, pour la forme, pour étoffer les résistances, encore un instant pour rassembler les merveilles, bien entassés là, comme une chambre en désordre, de la réserve de quoi tenir en somme, coller encore quelques images dans un cahier bien à soi, tenu tout proche de l’empreinte vive, avoir le temps de fixer une …

Lire la suite

Le duel des grands-mères.

«Je suis l’enfant seul au cordon ombilical cisaillé à l’épée, assoiffé de lait, pourtant la tête noyée dans le sein de sa grand-mère. Je ne sais pas si la lune bleue ou grise, si les vagues de l’Atlantique veulent engloutir toute la côte ouest, affamées de terres à inonder ou si les forêts profondes du …

Lire la suite

Presque le silence.

« C’était presque le silence, le gâchis du monde ». Quelles retrouvailles Julie ! Tu m’avais éblouie avec ton second roman « Simple » et lorsque j’ai refermé celui-ci j’ai été de nouveau conquise par ton talent ! Julie Estève raconte ici une existence bâtie autour de silence, de pertes de deuils et de folie. Il est …

Lire la suite

La décision.

« …J’ai peur de prendre une mauvaise décision. -le risque de prendre une mauvaise décision n’est rien comparé à la terreur de l’indécision. » « Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent » A, Gide. « Vivre n’est qu’osciller entre des fulgurances contraires : l’amour et la déception ; l’espérance et le renoncement ; le bonheur et l’épreuve. …

Lire la suite

Je lis donc je suis.

Afin de clôturer l’année 2021, je tente de répondre à l’invitation de Nicole Grundlinger dans son excellent blog motspourmots. (http://www.motspourmots.fr/2021/12/je-lis-donc-je-suis_2021.html?fbclid=IwAR3CwAU_59ZcVwUaqgG0u_nYIGtEDrZ4Ooyt22EO56S4wT4BL9YagQ9WLQk). La règle est la suivante : répondre à chaque question avec le titre d’un livre lu en 2021… Décris-toi : Femmes en colère Comment te sens-tu ? Une farouche liberté Décris où tu vis actuellement : pleine terre …

Lire la suite

Lire. Oh ‘dire.  Ode à ce que respire le souffle qui passe de celles et ceux qui écrivent à leur corps défendu en roman ou en vrai, au fond la même chose.  La liberté, chère dame se dit de ce qui distingue les mots, ces mots qui se lisent d’un bout de souffle, en reprenant l’air de rien et du tout engagé en soi et envers  toutes les histoires sans début et sans fin, en fin vers l’imagination dévoilée en pleine tempête.  
Alexandra sélectionne le petit caillou, le livre, celui qui dérange et fait surgir en tête, en premier et avant tout ce qui est le monde et vous livre une petite perle. 
Selon elle. Cela n’engage qu’elle. 
Elle  le partage.
                                                                                                                                                                      Karim Arezki.

%d blogueurs aiment cette page :