Le petit caillou dans la chaussure

Blog littéraire d'Alexandra Lahcene

Lu dans le cadre des 68 premières fois.

Le matin nous suit chaque jour silencieusement, insidieusement, puis un jour nous saute dessus férocement.

C’est l’histoire de Billie, quatorze ans, atteinte d’un mal étrange, inconnu, et dont la vie s’étiole jour après jour. Une tumeur ? Un chardon ?

C’est l’histoire d’Alma, lectrice de Boris Vian, bouquiniste, mère de Billie, qui porte des valises trop lourdes, qui a une intuition, un instinct.

Constance Joly par le choix des mots et des images aborde le sujet de la responsabilité, de la complicité, de l’angoisse, de la perte, de la mélancolie et la possibilité de sa transmission. Peut-on faire mal en aimant trop ?

Une solution : partir, s’effacer pour habiter un monde consenti grâce à la poésie et la rêverie.

Il y a des livres, comme celui-là, qui sont de jolies parenthèses et qu’il ne faut pas hésiter à lire pour se laisser porter, émouvoir, et même sourire.

Flammarion

Aucune description de photo disponible.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :