Le petit caillou dans la chaussure

Blog littéraire d'Alexandra Lahcene

Lu dans le cadre des 68 premières fois.

Le rideau se lève.

« Après la fête, au fusain du jour, la ville s’esquissa lentement».

Sur fond de NTM et de musique populaire, Paris se lève.Ses désirs, ses aspirations, ses certitudes, son tumulte, ses quartiers, ses odeurs, sa mémoire.

C’est un lendemain de fête qui est raconté : le réveil est difficile, on accuse la veisalgie du lendemain d’ivresse, on prend conscience et on acte.

Raphaëlle, narratrice, raconte ce moment de vie avec Antoine. C’est la chronique d’une mort annoncée, la mort d’un couple qui va se déliter, la disparition des illusions de la jeunesse. Le déterminisme social et le désenchantement lorsqu’elle passe à l’âge adulte vont faire de ce couple une jolie parenthèse qui se ferme.

L’écriture de Lola Nicolle est élégante même si l’utilisation des métaphores filées à outrance peut être parfois pompeuse.

Un premier roman prometteur même si je n’en fais pas un coup de cœur.

Editions Les Escales

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :