Le petit caillou dans la chaussure

Blog littéraire d'Alexandra Lahcene

Afin de clôturer l’année 2021, je tente de répondre à l’invitation de Nicole Grundlinger dans son excellent blog motspourmots. (http://www.motspourmots.fr/2021/12/je-lis-donc-je-suis_2021.html?fbclid=IwAR3CwAU_59ZcVwUaqgG0u_nYIGtEDrZ4Ooyt22EO56S4wT4BL9YagQ9WLQk). La règle est la suivante : répondre à chaque question avec le titre d’un livre lu en 2021… Décris-toi : Femmes en colère Comment te sens-tu ? Une farouche liberté Décris où tu vis actuellement : pleine terre …

Lire la suite

Dans Feu, Maria Pourchet raconte avec singularité, élégance et brutalité la passion. C’est l’histoire de multiples embrasements : Laure, mère de famille, maitre de Conférences, qui ne parvient pas à faire taire les voix de ses ascendantes, prof d’université, menant une vie confortable va attiser le désir de Clément, seul, cynique et désespéré, 50 ans, golden …

Lire la suite

« Les gens d’ici ressemblent à leur chemin ». Quel pari réussi !! Les pierres d’une ancestrale maison cévenole racontent et veillent l’arrivée et la disparition d’un enfant  handicapé sans geste, sans regard, sans parole qui va métamorphoser chaque membre d’une famille, de fait, coupée du monde. Dans ce monde régi par un principe de normalité une …

Lire la suite

« Comment j’avais pu perdre autant de temps dans ma vie à attendre que la route se dégage alors qu’en réalité, elle était là, ouverte, accessible puisque je courais dessus de toute la vitesse dont j’étais capable. Bien sûr, il avait fallu que je m’arrête pour ramasser dans le noir tous les objets tombés dans la …

Lire la suite

Si j’ai voulu parler aujourd’hui de cette histoire agréable à lire mais manquant malheureusement d’intensité, c’est parce qu’elle parle de femmes et de corps. Catherine Cusset dresse ici une fresque féminine sur 40 ans. Deux femmes, Eve et Clarisse vont voir leur chemin et leur destin se croiser. Clarisse, passionnée, sensuelle, en quête d’amour, toujours …

Lire la suite

« Phantosmie, disaient les savants docteurs. Des odeurs fantômes, qui dans l’ombre rôdaient à l’intérieur de lui, toujours prêtes à sortir du néant et à lui susurrer dans les narines leurs rengaines entêtantes. Cauchemars odorants, corps volatiles ressurgis d’outre-tombe pour envelopper Sylvain et son nez de leurs bras invisibles, jusqu’à l’étouffement. » J’ai choisi de vous parler …

Lire la suite

Un appel au sens, une atmosphère extrêmement bien travaillée, une écriture incroyable pour nous décrire un poison transmissible, celle de la violence de père en fils. Qu’il est bon de voir tous ces substantifs superbement accompagnés, de retrouver une langue subtile, la grâce du verbe pour dérouler, sous le regard insensible de la nature, une tragédie …

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :